Valeur. Voilà un mot au sens multiple. D’autant plus lorsque l’on parle de transmission d’entreprise. Valeur pécuniaire d’un porte-feuille de clients. Valeurs morales qui guident le chef d’entreprise. Le prix d’une part, la philosophie de l’autre. Bien souvent, la question des chiffres trouve rapidement un dénouement. Sauf cas exceptionnels, le juste prix finit pas être fixé.

En revanche, humainement, ce n’est pas la même histoire. On parle parfois de coup de foudre, c’est la transmission au premier regard. Cette rencontre magique où tout fonctionne du tout de suite. On s’entend aussi bien sur le montant de l’affaire que sur l’esprit du rapprochement. La proximité, la relation clients, la méthode de management, l’approche technique… Bref, on a trouvé chaussure à son pied.

Néanmoins, cette situation reste plutôt exceptionnelle et l’on croise souvent des alliances de raison. On en vient à choisir une chaussure à la pointure trop grande ou trop petite. Difficile de continuer à marcher confortablement dans ces conditions. L’anticipation est la meilleure des solutions pour éviter de voir ses pieds meurtris.

Mais comment déterminer le bon profil du repreneur idéal ? Et puis, il y a idéal et idéal. Il ne faut pas se leurrer, la principale qualité de l’oiseau rare est qu’il est… rare. Sans en arriver à revoir ses propres exigences, il faut entrer en phase de transmission en laissant de côté l’idée de trouver votre semblable. Vous êtes unique, personne ne dirigera vos affaires comme vous l’avez fait. En revanche, on peut identifier la personne susceptible de s’en rapprocher le plus. C’est alors un mélange d’investigation, de stratégie et d’intuition psychologique qui entre en jeu dans la détection d’un candidat idéal.

Forgé de son expérience, son savoir-faire et son savoir-être, l’intermédiaire, chausse-pied d’affaires, est un allié de poids dans ce processus qui s’engage.

A suivre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.